Claudio BOHORQUEZ , Paul MEYER, Eric LE SAGE

Mardi 6 août à 20H30
Plouha - Chapelle de Ker Maria

Ludwig van Beethoven Trio Gassenhauer opus 11
Johannes Brahms Trio pour clarinette opus 114
Ludwig van Beethoven Trio opus 38

Claudio BOHORQUEZ (violoncelle)

Salué par les chefs d’orchestre et le public, Claudio Bohorquez est l’un des musiciens les plus passionnants et fascinants de sa génération. Il se produit avec le Quintette à cordes de la Philharmonie de Berlin, qui avait donné un concert mémorable lors du Festival des Musicales de Blanchardeau 2016.

Sa récente tournée avec le National Symphony Orchestra sous la baguette de Christophe Eschenbach fut très remarquée, tout particulièrement pour son interprétation du Concerto pour Violoncelle de Lalo, qui a été « la plus belle version entendue à ce jour », selon un critique du Washington Post.

Depuis 2017, Claudio Bohórquez est devenu Directeur Artistique du Festival Winnenden.

Né en Allemagne de parents péruviens et uruguayens, Claudio Bohorquez a étudié le violoncelle avec Boris Pergamenschikow à la Hanns Eisler Academy of Music de Berlin.

Il a remporté des prix au Concours International Tchaïkovski pour les Jeunes Musiciens de Moscou et au Concours de Violoncelle Rostropovitch de Paris (1994). Primé au premier concours international Pablo Casals tenu à Kronberg  (Allemagne) en 2000, il a pu ainsi jouer pendant deux ans sur le violoncelle Goffriller  de Pablo Casals (fabriqué par le luthier vénitien Matteo Goffriller en 1733). Son premier prix au Concours International d’Exécution Musicale de Genève a marqué le début de sa carrière de soliste.

Professeur pendant cinq ans à la Musikhochschule de Stuttgart, il enseigne actuellement à la Hanns Eisler Academy (automne 2016).

Claudio Bohorquez a enregistré pour plusieurs labels : EMI Classics, Berlin Classics et Plushmusic. Il a aussi réalisé un CD intitulé Doha pour le centre Shambhala des Montagnes Rocheuses  (Colorado – Etats-Unis) qui dispense des formations à la méditation.

Il a joué et jouent encore avec les chefs d’orchestre suivants: Daniel Barenboim, Rafael Frühbeck de Burgos, Jonathan Darlington, Thomas Dausgaard, Christoph Eschenbach, Hans Graf, Ruben Gazarian, Manfred Honeck, Yakov Kreizberg, Sir Neville Marriner, Eiji Oue, Krzysztof Penderecki, Leonard Slatkin, Tugan Sokhiev, Lothar Zagrosek et David Zinman.

A côté de ces nombreux enregistrements, Claudio Bohorquez a exécuté la musique composée par Paul Englishby pour le film « Ten Minutes Older – The Cello » (2002). Il a aussi travaillé avec le peintre Klaus-Peter Kirchner pour « Room for Pablo Casals », une oeuvre qui allie mots, sons et images  en hommage au grand violoncelliste, et sur l’enregistrement de Daniel Hope « les 4 saisons » (2017).

 

Ses activités récentes l’ont conduit dans de nombreux festivals tels que le Rheingau Festival dirigé par Andrés Orozco-Estrada, le Festival de musique de Dresde avec le violoniste Philippe Quint et le pianiste Boris Giltburg, ou encore  Festival de Schleswig-Holstein..Il a notamment joué le Concerto pour Violoncelle d’Elgar à la Philharmonie de Nürnberg en Février 2019 .

L’album des Sonates de Brahms jouées par le duo Peter Nagy et Claudio Bohorquez (paru en Juillet 2018 chez Berlin Classics), vient d’être nominé aux International Classical Music Awards 2019!

Claudio Bohórquez joue sur un violoncelle de Giovanni Battista Rogeri (17ème siècle) mis à sa disposition par la Banque d’État du Bade-Wurtemberg.

 

SITE OFFICIEL

 

 

.

Paul MEYER (clarinette)

 

Paul Meyer partage son activité entre la direction d’orchestre, soliste invité et la musique de chambre.

Son activité de clarinettiste le mène à Tokyo, au Hollywood Bowl de Los Angeles, en passant par le Concertgebouw et la Salle Pleyel.

Il fait ses études au Conservatoire de Paris et à la Musikhochschule de Bâle. Il donne son premier concert en tant que soliste avec l’Orchestre Symphonique du Rhin à l’âge de treize ans. Il commence une carrière de soliste après avoir remporté le Concours Eurovision des Jeunes Musiciens Français en 1982, et le prestigieux Young Concert Artists Competition en 1984 à New York.

Comptant parmi les clarinettistes actuels les plus réputés, Paul Meyer joue avec la plupart des grandes formations internationales

Chef associé de l’Orchestre Philharmonique de Seoul de 2006 à 2010, sur l’invitation de Myung-Whun Chung, Paul Meyer a dirigé plus de trente programmes symphoniques pendant cette période et créé, en collaboration avec le Directeur Musical, une Académie d’Orchestre ayant pour but de préparer les jeunes musiciens à la discipline orchestrale. Depuis 2009, Paul Meyer est le Chef principal de l’Orchestre Kosei de Tokyo, phalange avec laquelle il explore le répertoire contemporain et donne des concerts à Tokyo (Tokyo Opera City), en tournée au Japon et à l’étranger.

Chef associé de l’Orchestre Philharmonique de Seoul de 2006 à 2010, sur l’invitation de Myung-Whun Chung, Paul Meyer a dirigé plus de trente programmes symphoniques pendant cette période et créé, en collaboration avec le Directeur Musical, une Académie d’Orchestre ayant pour but de préparer les jeunes musiciens à la discipline orchestrale. Depuis 2009, Paul Meyer est le Chef principal de l’Orchestre Kosei de Tokyo, phalange avec laquelle il explore le répertoire contemporain et donne des concerts à Tokyo (Tokyo Opera City), en tournée au Japon et à l’étranger.

Ces dernières saisons, Paul Meyer a été invité à diriger les orchestres suivants :

– Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Orchestre Philharmonique de Nice, Orchestre Symphonique de Mulhouse, Orchestre de l’Opéra de Marseille, Orchestre de Bordeaux, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre de Bretagne, Ensemble Orchestral de Paris, Orchestre National d’Ile de France, Orchestre des Concerts Lamoureux, Orchestre Philharmonique de Liège, Symfonieorkest Vlaanderen, Orchestre Philharmonique de Tokyo, Orchestre Philharmonique de Chine, Orchestre Philharmonique de Shanghaï, Orchestre Symphonique de Taïpeh, Sinfonia Varsovia, Orchestre Philharmonique de Copenhague, Orquestra Sinfonietta de Lisboa, Orchestre Giuseppe Verdi di Milano, Orchestre National de Russie, Orchestre Philharmonique de Belgrade, Orchestre Symphonique de Prague, Orchestre Philharmonique d’Arménie, Hamburger Symphoniker, Bilbao Orkestra Sinfonikoa, Orchestre Symphonique de Graz, English Chamber Orchestra, Scottish Chamber Orchestra, Zürcher Kammerorchester, Stuttgart Kammerorchester, Kammerakademie Potsdam, Münchener Kammerorchester, Orchestre de chambre de Genève, Orchestre de Chambre de Prague, Orchestre de Chambre de Stockholm, …

En tant que concertiste, Paul Meyer a joué avec les plus grands orchestres parmi lesquels : L’Orchestre National de France, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre de Paris, le Koninklijk Concertgebouworkest, le BBC Philharmonic Orchestra, le Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, le WDR Rundfunkorchester Köln, le Los Angeles Philharmonic, le Tonhalle Orchester Zürich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre d’Etat de Russie, …

L’activité discographique de Paul Meyer, plus de 40 disques, pour des maisons comme DGG, Sony, RCA, EMI, Virgin, Alpha et Aeon a fait l’objet de nombreuses récompenses parmi lesquelles: Fono-Forum, Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, Choc de Classica, Gramophon, Grammy Awards,et autres. Le dernier enregistrement de Paul Meyer en tant que chef d’orchestre, avec le Brussels Philharmonique, comprend des pièces de John Corigliano et d’Eliott Carter (Aeon). Vient de paraître également l’enregistrement des 4 concertos pour clarinette de Louis Spohr avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne pour la firme Alpha.

Très actif dans le domaine de la musique contemporaine, Paul Meyer est le dédicataire de nombreux concertos, sous la plume de compositeurs comme Penderecki, Jarrell, Chen, Berio, Escaich. Peter Eötvös lui écrit un concerto pour le 100ème anniversaire de la création de l’Orchestre de la Suisse Romande en 2018. Ce répertoire est également très présent dans son activité de chef invité.

Paul Meyer est né à Mulhouse en 1965 et a fait ses débuts en 1982 en remportant, à 17 ans seulement, le prestigieux concours de l’Eurovision. En 1983, il est nommé clarinette solo à l’Orchestre de l’Opéra de Lyon puis au même poste, à l’Ensemble Intercontemporain en 1984 et à l’Opéra de Paris en 1985. Très vite il quitte les formations orchestrales pour mener une carrière internationale de soliste. Parallèlement à sa brillante carrière d’interprète, sa passion pour la direction d’orchestre l’amène très tôt à se former avec Charles Bruck à la Pierre Monteux school du Maine, John Carewe (professeur de Sir Simon Rattle et Daniel Harding entre autres) duquel il sera assistant au Northern Junior Philharmonic, Marek Janowski qu’il assistera également au Philharmonique de Radio France et Emmanuel Krivine. Paul Meyer est également directeur artistique du Festival International de Musique de Chambre de Provence à Salon.

Paul Meyer est commandeur dans l’Ordre des Arts et des Lettres.

SITE OFFICIEL

 

.

Eric LE SAGE (piano)

Eric Le Sage est l’un des représentants les plus incontournables à travers le monde de l’école française de piano. Alors qu’il n’a que 20 ans, le Financial Times voit déjà en lui « un disciple extrêmement cultivé de la grande tradition française du piano schumannien ». L’année 2010 est pour lui l’aboutissement d’un magnifique et ambitieux projet qui lui tient à cœur depuis ses débuts, avant même qu’il remporte brillamment le Concours Schumann de Zwickau en 1989 : enregistrer et jouer sur scène l’intégrale de la musique pour piano de Schumann. Ses enregistrements sont déjà considérés par la critique internationale comme une référence. Ils sont récompensés en août 2010 par le très prestigieux Jahrespreis der deutschen Schallplattenkritik (Prix de l’année de la critique de disque allemande). Au même moment, die Zeit décrit cette intégrale comme sensationnelle et loue une « esthétique française de piano idéale ». Il reçoit par ailleurs le Choc de l’Année Classica pour l’un des volumes de son intégrale en décembre 2010. Un deuxième Choc de l’Année lui est d’ailleurs attribué pour son disque Connesson avec le Royal Scottish National Orchestra. Le Théâtre des Champs-Elysées, le Festival Beethoven de Varsovie, le Louisiana Museum au Danemark, le festival Schumann de la Tonhalle de Düsseldorf, le festival de la Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, le Festival de Stavelot en Belgique, le Festival de Toroella en Espagne, le Domaine Forget au Québec, la Salle Philharmonique de Liège, parmi de nombreux autres lieux, l’invitent à célébrer Schumann en 2010.

Eric Le Sage est par ailleurs l’invité de très nombreuses salles de concert et de nombreux festivals à travers le monde. En 2008 et 2010, la Salle Pleyel lui offre deux cartes blanches. Il se produit par ailleurs au Wigmore Hall, à la Schubertiade de Schwartzenberg, au Festival de Ludwigsburg, à l’Alte Oper de Francfort, au Théâtre du Châtelet, au Suntory Hall, à Carnegie Hall, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, au Théâtre des Champs-Elysées, à la Roque d’Anthéron, au Festival d’Edimbourg, au Festival de Saint-Magnus, au National Taiwan Concert Hall, ….

Parmi ses collaborations récentes ou à venir, figurent de prestigieux orchestres comme le Los Angeles Philharmonic Orchestra, le Toronto Symphony Orchestra, le Saint-Louis Symphony Orchestra, le SWR Sinfonieorchester de Stuttgart, le Rotterdam Philharmonic, le Royal Scottish National Orchestra, le Münchner Kammer Orchester, le Bremer Philharmoniker, l’Orquesta Sinfonica de Castilla y Leon à Valladolid, le Gothenburg Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre Philharmonique de Liège, le Yomiuri Philharmonic Orchestra . Il s’est également produit en soliste auprès de formations telles que le Philharmonique de Radio France, le Capitole de Toulouse, l’Orchestre Symphonique de la Radio Télévision des Pays-Bas, le Nederlands Philharmonic Orchestra, la Philharmonie de Dresde, l’Orchestre de Chambre de Cologne, l’Orchestre de la Radio de Lisbonne, Orchestre Symphonique de Malmö, …) sous la baguette de divers chefs dont Armin Jordan, Edo de Waart, Stéphane Denève, Louis Langrée, Michel Plasson, Sir Simon Rattle,….

Né à Aix-en Provence, Eric Le Sage termine ses études au CNSM de Paris à 17 ans puis se perfectionne à Londres auprès de Maria Curcio. Il est lauréat de plusieurs concours internationaux : Premier Prix du Concours International de piano de Porto en 1985, Premier Prix du Concours International Robert Schumann de Zwickau en 1989 et lauréat du concours de Leeds l’année suivante. cette occasion, le Times salue « la subtilité de la sonorité, l’intelligence et la poésie, le sens de la structure ».

Il a enregistré un grand nombre de disques notamment chez BMG-RCA, Denon, Harmonia Mundi , Naive et EMI, qui ont été chaleureusement salués par la critique, (Choc du Monde de la Musique, 3 Diapasons d’Or, 10 de Répertoire, Grand Prix du Disque, Disque de Mois des magazines Gramophone, Fonoforum, ou encore Echo Classics ). Parmi tous ses enregistrements, l’enregistrement de l’oeuvre intégrale de Francis Poulenc pour RCA-BMG (piano seul, musique de chambre et concertos) a cumulé les prix Charles Cros, Victoire de la musique, Caecilia (Belgique) et Disque de l’année (Japon). En 2014 sort le dernier des 5 opus qui constituent l’enregistrement de l’œuvre intégrale avec piano de Gabriel Fauré.

Eric Le Sage est aussi, avec Paul Meyer et Emmanuel Pahud, le créateur et le directeur artistique du célèbre Festival «Musique à l’Empéri » à Salon de Provence.

Il enseigne à la Hochschule für Musik Freiburg.

VIDEO

.