Trio à clavier

François-Frédéric GUY, piano -Tedi PAPAVRAMI, violon – Xavier PHILLIPS, Violoncelle

Vendredi 13 août 2021
Lanvollon - Eglise Saint-Samson

Johannes Brahms Trio opus 101 n°3
Ludwig van Beethoven Trio L’Archiduc opus 97

François-Frédéric Guy, Tedi Papavrami et Xavier Phillips © Caroline Doutre

 

François‐Frédéric Guy, piano

François‐Frédéric Guy est considéré comme un spécialiste du répertoire romantique allemand, et en particulier de Beethoven dont il a enregistré les trente‐ deux sonates, l’intégrale de la musique pour violoncelle et piano ainsi que les cinq concertos. L’enregistrement des dix sonates pour violon et piano avec Tedi Papavrami est sorti en octobre 2017. Il mène une carrière internationale aux côtés des plus grands chefs avec des orchestres prestigieux.

Tedi Papavrami, violon

Initié au violon dès l’âge de cinq ans par son père, il joue à huit ans, en concert, les Airs bohémiens de Pablo de Sarasate, accompagné par l’Orchestre de Tirana. A onze ans, il interprète en public le Concerto n°1 de Niccolò Paganini. Il entre au CNSMDP et devient l’élève de Pierre Amoyal. Dans les années 1990, il obtient plusieurs prix et entreprend une carrière de soliste et de chambriste. Il grave les sonates pour violon seul et la sonate pour deux violons d’Eugène Ysaÿe en compagnie de Svetlin Roussev, disque couronné simultanément par un Diapason d’Or et le Choc des revues Diapason et Classica.

Il collabore avec Nelson Goerner dans un dernier album consacré à Gabriel Fauré et à César Franck.

Xavier Phillips, violoncelle

Sa rencontre avec Mstislav Rostropovitch marque le début d’une longue collaboration. Très tôt, il est invité à se produire sur les grandes scènes internationales avec des orchestres prestigieux dirigés par des chefs illustres. Il se produit avec François-Frédéric Guy, Tedi Papavrami, Emmanuel Strosser… En 2015, il grave avec François- Frédéric Guy une intégrale des pièces pour violoncelle et piano de Beethoven. Ses derniers disques avec orchestre sont consacrés au Concerto n° 1 de Dmitri Chostakovitch et au Concerto pour violoncelle d’Henri Dutilleux.

L’enregistrement est nommé trois fois aux Grammy Awards 2015, qui couronnent également Xavier Phillips Best Instrumental Solo.